Du bon usage des technologies

par  Claire Jan

    Originaire des États-Unis, le télétravail consiste à exercer ses tâches professionnelles à distance.

    Que ce soit à la maison ou encore dans un lieu de coworking, le salarié est en mesure de travailler, du moment qu’il a accès à internet. C’est en 1950 que ce concept fit son apparition en Amérique avec le mathématicien Norbert Wiener. Ce dernier relate l’histoire d’un architecte qui supervisait à distance la construction d’un immeuble aux USA, et ce, à l’aide de transmissions de données.
    Et ce n’est qu’en 2002 que des millions de télétravailleurs sont recrutés en Europe.

    Comprendre les avantages et les contraintes des outils technologiques, c’est aussi prendre en compte la surcharge cognitive et surtout éviter dans le cadre de la formation ou de réunions virtuelles, les efforts de concentration et la fatigue provoquée par le travail à l’écran qui constituent des freins à l’apprentissage et à la concentration.

    Avantages :
    Le télétravail est un moindre stress
    Les télétravailleurs sont réputés être moins stressés. Moins de stress, car ils ont droit à un environnement plus adapté, du point de vue professionnel, familial et personnel. Inutile de se presser pour aller prendre le métro et rejoindre le bureau, car tout se fait au domicile même. Cette absence de trajet amène le salarié à être plus efficace et productif. Qui plus est, le fait d’être en télétravail permet de mieux gérer le quotidien. Grâce à la flexibilité, les personnes ont un train de vie censément plus tranquille et avec moins de stress.

    Une liberté d’organisation

    Dans un monde idéal et tant que le travail est fait, le télétravailleur peut s’accorder le droit de dormir une ou deux heures de plus que les autres, de s’installer confortablement devant son ordinateur et de laisser place à une journée de travail. Concrètement, le salarié démontre qu’il peut être autonome et productif à la fois. Mieux encore, ce dernier n’est pas distrait par ses collègues. Cet environnement espacé conduit à une bonne performance professionnelle et suscite un vrai sentiment d’affranchissement, sans aucune surcharge d’activité. Libre au salarié d’instaurer son propre plan de travail.

    Une culture d’entreprise à privilégier

    Le télétravail symbolise un important gain d’argent aux yeux des employeurs. Les télétravailleurs ne sont pas les seuls à bénéficier des avantages de cette délocalisation. Pour les entreprises, permettre le télétravail aux salariés leur fait faire des économies. Nul besoin de payer liés à la location d’un espace de travail, les frais d’entretien et les coûts de transports. Et pendant que la productivité augmente, le taux d’absentéisme, quant à lui, se voit être complètement réduit. Les échanges entre collègues sont plus riches et les causes de distractions comme les coups de téléphone et les bavardages sont rayés du tableau. Bref, le télétravail est une culture d’entreprise à privilégier, si vous souhaitez faire des économies...

    Inconvénients :

    Le salarié se sent isolé
    En contrepartie, le télétravail n’est pas toujours rose. Le salarié travaillant de chez lui rencontre quelques inconvénients, s’il ne trouve pas un équilibre et un environnement confortable. Le plus gros désavantage d’être en télétravail est le manque d’interaction. Isolement, manque de confiance et perte d’intérêt peuvent facilement venir envahir le quotidien des télétravailleurs. Exerçant de chez eux, les salariés ne trouvent pas forcement l’intérêt de communiquer avec les autres et s’habituent vite à cette routine. La possibilité d’acquérir une promotion semble même difficile.

    La discipline est de mise

    Être en télétravail, oui mais sans discipline, tout peut facilement basculer. Au tout début, le salarié démontre une attention particulière à son travail. Il prévoit un emploi du temps strict ; heure de début, de fin et de pause. Une fois habitué à cette routine, le télétravailleur finit par se lasser et ne respecte plus son propre emploi du temps. Cela peut affecter malheureusement sa productivité et fait perdre du temps aux deux parties (le salarié et l’employeur).

    Supervision difficile de la part des employeurs
    L’autre inconvénient de cette délocalisation est la difficulté de superviser le salarié. Toutes les communications sont faites en général via l’internet. L’employeur se retrouve dans une situation délicate, où il ne peut faire un suivi convenable sur ses salariés et le rendu de leur travail. Impossible de vérifier si le salarié travaille vraiment ou s’il a des problèmes à compléter ses taches. L’esprit d’équipe et les communications se font rares et il est quasiment impossible d’avoir un œil sur tout à la fois. Le manager peut lui même se sentit isolé... et impuissant.

    Télétravail, une exploration en terre inconnue
    Le télétravail représente autant d’avantages que d’inconvénients. Si l’employeur et le salarié arrivent à tomber d’accord sur un système effectif, en toute discipline, cette culture d’entreprise a tout pour réussir. Même s’il n’est pas fait pour tout le monde et pour tous les types de business, le télétravail reste un mode de fonctionnement moderne, à adopter ou pas mais surtout à encadrer afin d’éviter les dérives.

    Ce que dit la loi :
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000025558058&cidTexte=LEGITEXT000006072050

    Un retour d’expérience :
    https://www.anybox.fr/blog/teletravail-generalise-confiance-et-seminaires/