l’ESS recrute

Les secteurs qui recrutent en 2015 : l’ESS, le social et les services à la personne

    L’Economie Sociale et Solidaire fait partie des secteurs qui recrutent, sur des postes plutôt qualifiés, d’autant que 600 000 départs à la retraite y sont prévus d’ici 2020. Dans le social, ce ne sont pas moins de 66 000 intentions d’embauche qui sont recensées, sur des postes d’assistant maternel, de moniteur éducateur, d’assistant médico-psychologique et de technicien en intervention sociale et familiale.

    Dans les services à la personne et aux entreprises, 180 000 postes seraient à pourvoir chaque année. C’est l’un des seuls secteurs à embaucher des personnes peu qualifiées, mais qui peuvent y acquérir des diplômes (DEAVS) par validation des acquis de l’expérience ou formation continue, grâce aux aides des Opca et de l’Etat.

    Impossible de dresser une liste exhaustive des métiers car il n’y a pas vraiment d’emplois spécifiques à l’Economie Sociale et Solidaire” ; il y des branches dans lesquelles l’ESS est plus représentée, comme l’aide à la personne, l’éducation dans les associations éducatives complémentaires de l’école publique ou les fédérations d’éducation populaire, qui interviennent sur le temps périscolaire, dans l’aide au devoir ou autour des classes de découverte, par exemple”. Des branches, qui permettent d’y voir un peu plus clair du côté des métiers. L’USGERES (Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale), propose, avec Pôle Emploi, un référentiel de 70 métiers propres à l’économie sociale, avant la fin de l’année 2010.

    consultable sur : http://www.uniformation.fr

    Vraies opportunités mais vraie motivation

    Ces métiers sont souvent difficiles en raison des horaires qui peuvent être décalés, coupés, des conditions de travail parfois pénibles mais surtout des salaires peu attractifs. Pour les postes à responsabilité, le salaire est en effet 10% inférieur au secteur marchand.

    L’’ESS se positionne comme les autres sur le marché de l’emploi et les personnes postulent dans ce secteur sans le savoir, simplement parce qu’il y a un poste à pourvoir ; ils découvrent ensuite qu’ils ne travaillent pas dans une entreprise comme les autres et c’est parfois la désillusion. La motivation a travaillé dans l’ESS est d’abord éthique et centré autour de l’envie de travailler au service de …

    Sur ce point, la formation est un vecteur indispensable qui peut faire émerger ou renforcer cette motivation.

    http://www.ressources-solidaires.org/
    http://www.cresspaca.org/