La QVT : Qu’est-ce ?


    La Qualité de Vie au Travail est un concept innovant bien souvent réduit au bien-être dans l’entreprise ; la QVT est en réalité une démarche plus globale, constituant une politique qui s’applique à l’organisation du travail.

    L’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail, signé le 19 juin 2013, a permis d’en dégager une définition : "Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci, déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte."

    La Ministre du travail Myriam El Khomri a fait adopter le 3ème plan de santé au travail pour la période allant de 2016 à 2020. Pour celle-ci, cette adoption est "une étape importante dans la politique de santé au travail en France", en ce qu’elle marque "un infléchissement majeur en faveur de la prévention" et aussi en ce qu’elle met en avant "une approche positive du travail et non pas pathogène", bien que "l’activité professionnelle nuit parfois à la santé des salariés".

    Un vaste (vague ?) concept
    Les études et la recherche conduites notamment par Malakoff Médéric sur la qualité de vie au travail et sa perception, s’appuient sur la plupart des éléments cités par la Conférence sociale de 2012 :

    • l’ambiance, les relations avec les collègues
    • la rémunération globale
    • la reconnaissance au travail
    • la conciliation vie professionnelle/vie personnelle
    • l’intérêt, le contenu du poste
    • le cadre de travail, l’aménagement du poste de travail
    • les relations avec le supérieur hiérarchique direct
    • l’organisation du travail
    • le parcours professionnel et le développement des compétences
    • l’équité de traitement entre les salariés
    • l’information partagée au sein de l’entreprise
    • les services apportés par l’entreprise.<br Le champs est donc très vaste et risque du coup de rater sa cible.

    Evaluer l’organisation du ravail
    Pour Julien Pelletier, responsable Veille, prospective et international au sein de l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) : "La qualité de vie au travail est avant tout une démarche d’entreprise. Ce que nous évaluons, ce n’est pas la qualité du travail mais l’organisation du travail".
    Un défi difficile à relever et pourtant nécessaire alors que les entreprises opèrent des changements quasi incessants : fonctions, outils informatiques, horaires, nouvelles méthodologies, etc. tout va vite et laisse le salarié souvent démuni et en tout cas, à la remorque de tous ces changements qu’il subit.

    Accompagner les changements d’organisation.
    Qualité La de Vie au Travail permet que tout changement d’organisation du travail des salariés soit soumis à une évaluation par ceux-là mêmes qui les vivent. Une telle participation des salariés aux choix d’organisation suppose un minimum d’ouverture d’esprit de la part des dirigeants.
    Les engagements de QVT restent rares même si certaines grandes entreprises ont ouvert la voie, comme La Poste, Areva ou Thalès, qui ont signé des accords QVT.

    Des OPCA comme OPCALIA et l’AGEFOS PME accompagnent les entreprises volontaires pour la signature d’un accord de QVT, et celles-ci ont tout à y gagner. Les petites entreprises, les associations devraient être sensibilisées plus largement à la QVT, facteur de performance mais aussi de créativité

    Pour en savoir
    http://www.qualitedevieautravail.org
    http://www.officiel-prevention.com/
    http://www.novethic.fr/empreinte-sociale/conditions-de-travail/isr-rse/la-qualite-de-vie-au-travail-une-demarche-innovante-qui-peine-a-s-imposer-143485.html