Le certificat CléA

Le certificat CléA : un espoir pour la sécurisation des parcours ?

    Une élévation des niveaux de connaissance
    L’élévation du niveau de qualification de la population salariée française laisse sur le côté les personnes les plus fragilisés sur les compétences de base ; pour sécuriser les parcours, les partenaires sociaux ont créé la première certification interprofessionnelle baptisée « Certificat CléA ». C’est une première en France ! Les partenaires sociaux signent ensemble la création d’un certificat interprofessionnel.

    Le B.A. BA de CléA
    Créé par le COPANEF, organisme garant de la certification, CléA concerne prioritairement quelques 3 à 4 millions d’actifs, salariés ou demandeurs d’emploi peu qualifiés. A noter que CléA est le nouveau nom du Socle de compétences (S3CP).
    Cette certification valide l’ensemble des connaissances et compétences qu’une personne, quel que soit son métier ou son secteur professionnel, doit maîtriser totalement, afin de favoriser son employabilité et son accès à la formation professionnelle. Elles sont également utiles à la vie sociale, civique et culturelle.

    CléA est inscrit au droit à l’inventaire des certifications. Elle est éligible à l’ensemble des dispositifs de formation, dont le compte personnel de formation (CPF).
    Six organismes ont été habilités au niveau national par le Copanef, dont :

    • Communiquer en Français
    • Utiliser les règles de base de calcul et du raisonnement mathématique
    • Utiliser les techniques usuelles de l’information et de la communication numérique
    • Travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe
    • Travailler en autonomie et réaliser un objectif individuel
    • Apprendre à apprendre tout au long de la vie
    • Maîtriser les gestes et postures, et respecter les règles d’hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.

    CléA et le CPF
    En janvier 2016, CléA n’est pas passé devant les CPF d’anglais contrairement à ce que l’on pourrait croire. La DGEFP précise que cette liste n’est pas dans l’ordre des formations les plus demandées.
    Même constat que pour le CPF en général donc : beaucoup de formation validées mais peu de formation réalisées.

    Au total, 2616 personnes ont entamés et terminés une formation en 2015 financée par le CPF, soit 2223 employés et 393 demandeurs d’emploi. C’est bien peu …
    Les chiffres qui ne sont pas encore communiqués : la répartition salarié / demandeurs d’emploi qui jusqu’alors était très mauvaise, 1/5 pour les salariés aux derniers chiffres

    Le portail dédié à CléA a été inauguré le 21 janvier dernier, c’est donc tout frais. C’est aussi un tuyau de plus dans l’usine à gaz de l’information sur la formation.

    Informer, discuter, convaincre
    En tapant CléA sur mon ordinateur, j’ai appris que CléA est aussi un prénom féminin qui est rattaché à la racine grecque Kleos qui peut être interprétée au sens de "bonne renommée" ou encore au terme latin clavis qui signifie "clé" ou "fermeture".
    C’est bien vu !
    Fort à parier que la bonne renommée se rattache au bien-fondé de ce dispositif de formation venant en soutien aux personnes les plus fragilisées sur le marché de l’emploi, et qu’il peut aussi bien évoluer vers la fermeture (complexité, lourdeur, plutôt orienté demandeurs d’emploi) que l’ouverture par une clé permettant de déverrouiller l’avenir professionnel et personnel d’individus en recherche d’évolution.

    L’avenir nous le dira mais que chacun à son niveau se fasse le relais de cette information ; en tant que pédagogue, je n’y manquerai pas.

    A lire pour aller plus loin :
    http://www.certificat-clea.fr/
    http://www.cpformation.com/quest-ce-que-clea/
    http://www.cpformation.com/les-chiffres-2015-du-cpf/